24 June 2011

Follow the white rabbit

[Post précédent chronologique: où planter notre drapeau?]

On a plus que 7 maisons à visiter demain (samedi), ma tâche est faite pour la journée, j'ai donc un peu plus de temps pour vous faire partager notre rêve, notre compte de fée... 

Il était une fois dans un pays lointain...

Nos désirs d'aventures ne dataient pas d'hier.
Venant d'une famille de pigeons voyageurs et non pas de Hobbits casaniers, mon motto était devenu: "Tu n'es pas défini par ton lieu de naissance, les frontières sont celles que tu t'imposes, les expériences enrichissent et améliorent la personne qui les vit, le monde est merveilleux alors qu'est-ce que tu attends?"
Ceci m'a amenée à faire une année sabbatique comme fille aupair en 2005 : 3 fabuleux mois aux Etats-Unis (à Boston) où je me suis promise que 5 ans plus tard, j'y reviendrai pour y vivre. Puis j'ai passé en 2006: 6 mois aux nord des Pays-Bas (à Schagerbrug).

Peu de temps après la jeune fille a rencontré son prince charmant qui nourrissait de son côté les mêmes rêves. Lors de ses études, il était parti en Erasmus en Suède (à Linköping) et en stage en Angleterre. Depuis ce moment-là, une partie de lui savait qu'il n'allait pas en rester là.


Comment rendre son rêve réel?

La date buttoire de 2010 approchant (5 ans après Boston), nous nous étions alignés sur les étapes à entreprendre pour concrétiser notre rêve tout en donnant à l'autre l'espace et le temps nécessaire. Nous avions du repousser la deadline à 2012 à cause ou grâce à la promotion de Stijn. Cette étape a été cruciale dans l'accomplissement du projet car ça nous a donné un point à l'horizon à atteindre ensemble.

Nous voici début 2011: comme le temps passe vite, je commence mon nouveau boulot pour pouvoir avoir une chance d'être mutée hors de l'Europe pour 2012. Nous étions ouverts à beaucoup de destinations telles que: Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle Zélande... Un pays anglophone de préférence et tant qu'à faire le saut, autant traverser un océan... To go overseas!!!

Certaines chansons nous parlaient plus que d'autres et nous gardaient motivés:
- Kelly Clarkson avec "Breakaway": paroles, écouter
       "I'll spread my wings and I'll learn how to fly
           I'll do what it takes til' I touch the sky
          And I'll make a wish
          Take a chance
          Make a change
          And breakaway
          Out of the darkness and into the sun
          But I won't forget all the ones that I love
          I'll take a risk
         Take a chance
         Make a change
         And breakaway"

- Aerosmith avec "Dream On": paroles, écouter
       "Dream on until you dreams come true"

Un vrai jeu d'enfant!

Le but ultime toujours en tête, nous nous sentions pret pour les Etats-Unis avec des ouvertures professionnelles lorsque l'Australie s'est montrée fort hospitalière.

Stijn qui a commencé nonchalamment à regarder les offres d'emplois en tant que membre d'un groupe d'expert sur LinkedIn, a décroché un boulot à Brisbane. Il est magnifique mon homme! Quelques interviews par webcam pour montrer qu'il est le plus intelligent, le plus mignon et le plus charmant et hop!

Avant de signer, il m'a demandé si je partageais son enthousiasme en sachant que ce projet était à faire à deux. Il m'a fallu une seconde pour ranger le dossier "Etats-Unis" et pour avec lui passer la petite porte.

ou

2 comments:

  1. Coucou vous deux! Je partage votre envie de proximité avec la plage... Après Hawaii, si j'étais dans un pays qui s'y prête je me mettrais définitivement au surf! Reste toujours la peur du requin qui doit certainement se plaire dans les eaux autour de chez vous! On a trop hâte de voir les photos de votre future maison et de votre quartier... Biz

    ReplyDelete
  2. Coucou Sara,

    Hier on a joué comme deux enfants dans les vagues et je dois avouer que je regardais bien chaque ombre dans l'eau. Je ne suis pas encore rassurée mais ça va venir. Nous aussi on a hate de voir notre future maison ;-)

    Bizz à vous les "Malinais"?!

    ReplyDelete